La fabrication d’un meuble en bois nécessite de prendre en compte certains critères qui impliquent la dureté, l’esthétique, mais aussi la finition du bois. Le choix du type de bois pour vos meubles indus sera d’une grande importance. Pour les menuiseries intérieures, la résistance à l’humidité n’a qu’une importance réduite, et la plupart des essences de bois sont surtout choisies en fonction d’autres critères.

Résistance à l'humidité et dureté

Les essences de bois connaissent plusieurs classements, plus ou moins importants selon l’usage qui sera fait du bois. Les classes de 1 à 5 concernent la résistance à l’humidité. La classe 1, qui possède la lus faible résistance, peut être utilisée pour toutes les menuiseries intérieures et notamment les meubles industriels en bois. Certaines essences de la classe 2 peuvent être utilisées pour des meubles de salle de bain. Parmi ces bois, on trouve notamment l’aubier, le châtaignier, le chêne, le mélèze ou encore le pin douglas.

Différentes essences pour différentes utilisations

Les essences de bois sont aussi classées de A à D en fonction de leur dureté, du plus léger au plus dur. On choisit ces bois en fonction de l’usage qui sera fait du meuble industriel. Certaines essences très dures comme le chêne ou le wengé sont surtout réservées aux meubles faits pour durer et qui ne nécessitent pas un déplacement régulier à l’intérieur du logement.

Les meilleures essences pour des meubles résistants

La résistance d’un meuble se choisit en fonction des classes de bois, de A à D. Cette classification s’applique surtout aux parquets massifs mais peut être prise en compte pour la fabrication d’autres meubles.
Les bois de classe A, relativement légers et destinés à un usage domestique avec utilisation modérée, sont l’épicéa, le pin sylvestre ou le sapin. La classe B est plus résistante et peut parfois être utilisée pour un usage commercial. On y trouve les essences de bouleau, de châtaignier, de merisier, noyer, pin maritime, mélèze, noyer ou encore teck.

Des essences pour les meubles résistants

La classe C comprend des bois lourds et d’une extrême résistance, qui peuvent être utilisés pour fabriquer des meubles imposants comme des buffets ou des meubles de cuisine. On y trouve des bois exotiques comme l’eucalyptus, l’Iroko ou le moabi, mais aussi des essences plus proches de notre climat comme le charme, le chêne, l’érable, le frêne ou encore le hêtre. Les bois de la classe D sont rarement utilisés pour des meubles à usage domestique comme des chaises à la déco design et ne conviennent pas nécessairement pour le style industriel. Le wengé en fait toutefois partie et est parfois utilisé pour de petits meubles.

Quelle finition pour le bois ?

Les essences de bois connaissent plusieurs classements, plus ou moins importants selon l’usage qui sera fait du bois. Les classes de 1 à 5 concernent la résistance à l’humidité. La classe 1, qui possède la lus faible résistance, peut être utilisée pour toutes les menuiseries intérieures et notamment les meubles industriels. Certaines essences de la classe 2 peuvent être utilisées pour des meubles de salle de bain. Parmi ces bois, on trouve notamment l’aubier, le châtaignier, le chêne, le mélèze ou encore le pin douglas.

Le vernis

Cette matière recouvre le bois en surface et le protège contre les chocs et les rayures. L’aspect peut être brillant ou mat et l’entretien du vernis est très facile. Toutefois, si vous voulez traiter une rayure ou un choc, il est nécessaire de traiter le meuble entier.

L'huile

Les huiles de bois ne forment pas de film, mais imprègnent les fibres du bois. Les finitions peuvent être satinées ou mates et l’huile rehausse le veinage du bois. Attention, ce type de traitement est définitif, il est difficile de retrouver le bois brut en ponçant.

La cire

C’est l’une des finitions les plus naturelles, qui durcit à la surface du bois pour le protéger. Elle possède aussi l’avantage de pouvoir être colorée pour s’adapter à tous les styles. Attention toutefois, c’est l’une des finitions les plus fragiles et elle peut facilement être tachée. Mais il est possible de retirer la couche de cire pour y placer une autre finition dans le cadre d’une rénovation.